Durant la Révolution française, Renac est la commune la plus favorable aux changements apportés par la Révolution de tout le district de Redon. Ainsi, elle accepte son curé constitutionnel dès décembre 1792 ; en 1793, alors que toutes les communes du district discutent des modalités de la levée en masse des 300 000 hommes, Renac termine rapidement la levée. De même, les fêtes révolutionnaires sont généralement bien suivies, et mieux que dans le reste du district :

  • la fête du 26 messidor (14 juillet), instituée en 1794, est célébrée à Renac ;
  • la célébration de l’anniversaire de l’exécution de Louis XVI, accompagnée d’un serment de haine à la royauté et à l’anarchie, est bien suivie (à partir de 1795) ;
  • les autres fêtes républicaines sont très suivies, comme l’anniversaire de la République à partir de 1797 (22 septembre, 1er vendémiaire), la fête de la Jeunesse (le 10 germinal, soit le 30 mars), la fête des Époux (le 10 floréal) , qui est aussi l’occasion de célébrer les mariages collectivement sous l’arbre de la liberté ;
  • enfin, même les fêtes peu suivies ailleurs dans le département, comme la fête de la Reconnaissance (le 10 prairial) ou celle de l’Agriculture, le 10 messidor, sont célébrées à Renac.

Cadastre ancien

Sources Archives Départementales

traversee-du-bourg-1788

Plan de la traversée du bourg 1788

assemblage-1843

Ensemble de la commune 1843

bourg-1843

Le Bourg 1843

Renac en cartes postales

390_001